Comparatif des programmes #5 : l’Esplanade

By | 12 mars 2014

Depuis la fameuse pétition signée par 20.000 Grenoblois environ, l’Esplanade et son avenir sont devenus des enjeux de positionnement majeurs pour les listes en lice pour l’élection municipales de mars 2014. De la volonté de construction d’un nouveau quartier assorti d’un parc de 6 hectares à l’abandon pur et simple du projet, les avis divergent.  Mais que proposent les candidats exactement ?

Pour un nouveau quartier à l’Esplanade

Tout en reconnaissant que les objectifs affichés « rencontrent des oppositions parfois vives », Jérôme Safar (PS/PCF…) est partisan de la création d’un nouveau quartier. Il défend l’idée d’une « construction maîtrisée de logements neufs » et de la création d’une « offre locative et en accession abordable de 80% de ce qui est construit ». Il propose d’« accompagner les créations des ZAC Flaubert et Esplanade par des interventions de réhabilitation sur l’habitat ancien » et prévoit la construction d’un « groupe scolaire labellisé comme « Maison de l’Éducation » ». « (…) des contradictions peuvent apparaître entre le droit au logement pour tous et les transformations urbaines qu’il nécessite », peut-on lire dans son programme.

Dans une interview récente, il précise que la Foire des Rameaux aura toujours lieu à l’Esplanade en 2014 et 2015. Il attend de la Métro qu’elle fasse des propositions pour 2016. Lors d’un entretien le 5 mars 2014, 3 sites sont évoqués pour relocaliser la fête : le parc de l’Île d’Amour, le parc Paul Mistral et le parking d’Alpexpo.

Philippe  de Longevialle (Centre) est l’actuel adjoint à l’urbanisme de la majorité. S’il ne dit rien de particulier concernant la Foire des Rameaux dans son programme, il évoque la « création d’un espace de liberté pour les chiens dans le parc de l’esplanade, d’un local pour le maître-chien de la ville et pour informer ou conseiller les personnes désireuses d’avoir un animal de compagnie ». Interrogé sur la Foire des Rameaux le 26 février 2014, il explique qu’elle aura probablement lieu à l’Esplanade en 2015, et peut-être en 2016.  Pour la suite, il espère qu’une solution sera trouvée par la Métro pour que cette foire « puisse continuer à se développer dans les meilleures conditions », validant ainsi son soutien à un projet d’urbanisme pour le quartier qu’il porte dans l’actuelle majorité.

Contre un nouveau quartier à l’Esplanade

Matthieu Chamussy (UMP/UDI) milite pour l’abandon du projet. « Nous annulerons les projets de l’Esplanade et maintiendrons la foire des Rameaux sur ce secteur », indique-t-il dans son programme. S’il est élu, il propose de mettre ce sujet à l’ordre du jour du conseil municipal du 14 avril 2014 (14 avril : urbanisme et finances. Arrêt des projets de ZAC Esplanade et flaubert).

Mireille D’Ornano (FN) déclare dans son programme que « le pharaonique projet de l’Esplanade est le symbole de l’échec de la politique de M. Destot qui a toujours bétonné par souci de clientélisme ». Elle évoque également « l’affaire de l’Esplanade où plus de 10 000 Grenoblois se sont prononcés contre le projet avant qu’il ne soit acté » ce qui, selon elle « montre à quel point MM DESTOT/SAFAR ne tenaient pas compte de l’avis de Grenoblois ». Interrogée sur l’avenir de la foire si elle était élue, elle a précisé qu’elle aurait lieu « à l’Esplanade, comme c’était le cas les années précédentes ».

Denis Bonzy (DVD) réclame l’« abrogation de l’actuel projet de SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) de la Région Grenobloise dont le parti pris de densification est contraire à l’évolution à dimension humaine des principaux centres urbains ». « L’enjeu d’avenir, explique-t-il, est de concevoir une logique de « villes villages » et non pas de mettre en place un gigantisme urbain ». Ce refus du gigantisme urbain trouvera une application immédiate dans la remise en question des opérations d’envergure actuellement envisagées à l’exemple de l’Esplanade ». S’exprimant plus précisément sur la Foire des Rameaux, il explique que son avenir doit être décidé par les professionnels et les riverains.

Autre propositions…

Éric Piolle (EELV/PG…) souhaite « remettre à plat (…) tous les grands projets urbains », revendique « une véritable concertation avec les habitants » et précise que s’il est élu, il faudra « examiner leur conformité avec notre projet de ville : lutte contre la spéculation immobilière, habitat social, mixité sociale, équipements, services publics et activités diverses à l’échelle des quartiers, densité acceptable, sobriété énergétique, végétalisation ». Il évoque « un projet alternatif sur l’Esplanade avec de nouveaux logements et la préservation de la grande Esplanade ». Dans une explication plus détaillée (voir lien dans les commentaires ci-dessous), Piolle propose une solution intermédiaire avec la construction d’un nouveau quartier tout en conservant la place de l’Esplanade (et donc ses activités) telle qu’elle est. Interrogé sur l’avenir de la Foire des Rameaux, il indique qu’il souhaite conserver cet évènement sur le lieu actuel.

On ne sait pas…

À notre connaissance, les autres candidats ne se sont pas exprimés sur ce dossier, et aucune proposition concernant l’Esplanade n’est visible pas dans leurs programmes (ce qui ne signifie pas qu’ils n’ont pas un avis sur la question).

Pour aller plus loin

L’association à l’origine de la pétition sur l’Esplanade a interrogé les candidats et publié leurs réponses sur cette page.

3 thoughts on “Comparatif des programmes #5 : l’Esplanade

  1. M@rco

    Bonjour,

    Pour info et d’après l’association « Vivre à Grenoble », il y a eu « 20 000 signataires de la pétition ESPLANADE, parmi lesquels se trouvent 10 000 Grenoblois. » (http://www.vivreagrenoble.fr/).

    De plus, avec les « 12 propositions pour le quartier de l’Esplanade » de la liste d’Eric Piolle dévoilées le 10 mars (http://unevillepourtous.fr/2014/03/10/nos-12-propositions-pour-le-quartier-de-lesplanade/) avec notamment la construction de 650 logements répartis entre la Petite Esplanade et les ateliers municipaux (http://www.citylocalnews.com/grenoble/2014/03/10/esplanade), je ne suis pas sûr qu’il faille classer la liste d’Eric Piolle dans la catégorie « Contre un nouveau quartier à l’Esplanade » . Pour rappel, le projet porté par l’actuelle majorité propose 1000 logements répartis entre les ateliers municipaux et la Grande Esplanade.

    Bien sûr, je dis ceci uniquement d’après les informations que j’ai à ma disposition (qui sont celles de tout un chacun).

    Cordialement

    Reply
    1. admin Post author

      Bonjour M@rco, vous avez raison. J’ai bien relu les propositions de Piolle et il propose un entre deux avec la création d’un nouveau quartier tout en conservant la place de l’Esplanade. Je vais modifier mon article en conséquence. Merci pour votre retour.

      Reply
  2. de Longevialle

    Bonjour,

    Suite à mon précédent message, vous n’avez pas modifié votre texte sur l’Esplanade. La création d’un espace pour les animaux n’a rien à voir avec le projet Esplanade.
    Voici, dessous, ce que j’ai répondu à Vivre à Grenoble à ce sujet :

    « Comme vous le savez, j’ai mené avec la ville la réflexion sur un nouvel aménagement de l’Esplanade, quartier très dégradé en entrée de Grenoble. Cet aménagement comprend un équipement
    multisport, un équipement public près de la porte de France, des commerces et activités en rez de chaussée d’immeuble, un parc public de 6 hectares en bord de l’Isère, 2 passerelles, la
    conservation des arbres de la grande et de la petite esplanade, la réalisation de 1000 logements (30% social, 70% en accession dont 10% en accession sociale), la suppression de l’ex autoroute,
    la création de corridors de biodiversité et la réhabilitation du patrimoine de ce quartier, avec notamment la conservation de l’ancien relais de poste et la mise en valeur de la porte de France.
    Avec ce projet, c’est 25% d’espace perméable en plus qui est apporté dans ce quartier et une amélioration conséquente de la biodiversité.
    Par ailleurs, la densité future du quartier (logements neufs + anciens) sera inférieure à 80 logements à l’hectare, soit 50% de moins que le quartier de Bonne.
    C’est ce projet-là, voté par la ville et amélioré au fur et à mesure des concertations, que je souhaite mettre en œuvre.
    Je constate que d’autres candidats proposent également de construire dans ce quartier, mais ne proposent pas la réalisation du parc ni la suppression de l’autoroute. »

    Bien cordialement
    Philippe de LONGEVIALLE

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *