Éric Piolle (EELV)

piolleNé le 6 janvier 1973 (41 ans), Éric Piolle est la tête de liste d’un large rassemblement alliant Europe-Écologie-Les Verts  (EELV), le Parti de Gauche, l’ADES, etc.) pour l’élection municipale de Grenoble en 2014. Originaire du sud-ouest, ce Grenoblois d’adoption vit dans la région depuis une vingtaine d’années. Président du groupe EELV du Conseil Régional jusqu’en octobre 2013, il vient de laisser sa place  à Alexandra Cuzet, co-présidente, mettant ainsi en application ses convictions concernant le non-cumul des mandats.

Créateur à Grenoble d’une antenne du Réseau de solidarité avec les enfants de familles sans-papiers (RESF), finances, recherche, économie et emploi sont ses domaines de prédilection.

La constitution de la liste « Grenoble une ville pour tous » qu’il compte présenter n’est pas connue dans le détail pour le moment, mais elle sera une alliance d’Europe-Écologie-Les-Verts (EELV), le Parti de Gauche, l’ADES, le Réseau Citoyen, et d’autres groupes du Front de Gauche, mais sans le PCF. Le programme est disponible ici.

Son métier, quand il ne fait pas de politique

Ingénieur de formation (INPG), Éric Piolle a été cadre chez Hewlett-Packard (Eybens) jusqu’en 2010. Aujourd’hui, il est consultant chez Oxalis, une coopérative d’entrepreneurs (SCOP).

Ce qu’il dit de  lui-même

Sur placegrenet.fr (septembre 2013) :

(…) j’ai toujours été plutôt un leader dans mes engagements associatifs et professionnels. C’est aux manettes que je suis le plus à l’aise. Les écologistes ne sont pas des suppléments d’âme.

Sur le site EELV pour les législatives (mai 2012) :

(…) j’emploie maintenant mon énergie à construire des politiques publiques cohérentes pour aujourd’hui et pour demain, à organiser les services publics pour l’utilité de tous, à lutter contre la spéculation financière.

Ce que ses amis disent de lui

Sur le site EELV du conseil régional :

Eric Piolle est aussi depuis longtemps un militant, engagé dans des structures de soutien à des personnes en difficultés.

Ce que ses adversaires disent de lui

Sur le site de l’UMP38 :

Éric Piolle est une version Avrillier relookée 2013 : il juge de l’honnêteté des uns et des autres. Devenant étalon du juste et de la morale il pense comme son prédécesseur que cela empêchera de lui demander des comptes à lui-même. La pure escroquerie en politique.

 Pour aller plus loin