Programme de « Grenoble une ville pour tous »

Attention : ceci est un résumé du programme de la liste. Pour télécharger la version complète (120 propositions), merci de cliquer ici.

  • Créer des votations d’initiative citoyenne

La démocratie ne peut pas se résumer à un vote tous les 6 ans pour l’élection municipale !Nous proposerons de multiples outils pour que vous puissiez participer à la vie de la cité, aux choix des grands et petits projets.Et notamment : lorsqu’une pétition réunira au moins 8 000 signatures, une votation (référendum local) sera organisée sur le sujet choisi par les habitants.

  • Instaurer des budgets participatifs soumis au vote des habitants

Vous serez invités à définir et voter sur le budget participatif de votre secteur (2 millions € par an, répartis sur les 6 secteurs de Grenoble). Ainsi, vous pourrez choisir les projets et aménagements à financer en priorité dans votre quartier.

  • Diminuer les indemnités d’élus et limiter le cumul des mandats

Nous reviendrons sur l’augmentation honteuse de 25% des indemnités des élus votée en 2008 par l’équipe sortante. Nous nous engageons à ne pas cumuler de fonctions entre deux exécutifs.

  • De la culture pour tous et partout !

La culture et la création sont des leviers d’émancipation et d’épanouissement. Elles peuvent concourir à la lutte contre les inégalités, l’isolement et l’échec scolaire. Nous soutiendrons et valoriserons davantage les pratiques « amateurs » (musique, danse, théâtre, …) et les structures de l’éducation populaire.

  • Eau, électricité, gaz, chauffage et transport : des tarifs justes, solidaires et écologiques

La tarification de l’ensemble des services publics locaux sera revue. Nous proposerons une tarification progressive de l’eau dont la première tranche sera gratuite. Nous améliorerons la progressivité des abonnements TAG et Métrovélo en allant jusqu’à la gratuité pour les jeunes de moins de 25 ans et les plus précaires.
Nous garantirons le maintien de la fourniture de l’eau et de l’électricité pour tous.

  • Des services publics efficaces et libérés des ingérences du privé

Avec l’arrivée de la droite en 1983 à Grenoble, les services publics ont été livrés aux grands groupes. Depuis, nous avons re-municipalisé l’eau dont la gestion est aujourd’hui l’une des moins chères de France. Nous voulons poursuivre ce principe pour le gaz et l’électricité, le chauffage urbain, les parkings payants en ouvrage, etc.

  • Face au chômage, créer des emplois non-délocalisables

Plutôt que de subventionner à coup de millions et sans contreparties quelques grands groupes qui n’en ont pas besoin, la politique économique de la ville et de la Métro s’orientera d’abord vers les PME locales, les artisans, le commerce indépendant, les coopératives, l’économie sociale et solidaire. Des centaines d’emplois seront créés dans les filières d’avenir : transition énergétique, isolation des logements, recycleries, agriculture urbaine, emplois de médiations dans les quartiers, auprès des personnes âgées, etc. Nous conditionnerons les aides aux entreprises avec des critères sociaux, environnementaux et éthiques comme le refus du recours aux paradis fiscaux.

  • Investir pour nos écoles

Nous réaliserons un bilan précis des besoins en nombre de classes et d’écoles et lancerons un plan d’investissements pour construire ou étendre les équipements nécessaires, rénover les groupes scolaires vétustes et retrouver des écoles à taille humaine. Nous rendrons l’école réellement gratuite : les fournitures et les sorties scolaires seront financées par la collectivité.

  • Créer 200 places en crèches publiques

Nous améliorerons l’accès de tous au service public d’accueil de la petite enfance. Cela passe par une augmentation des places dans des crèches réparties équitablement sur la ville.La mixité sociale y sera assurée. Parallèlement, nous soutiendrons les crèches parentales et associatives.

  • Engager un grand plan de réhabilitation énergétique des logements

Pour lutter contre la précarité énergétique nous déploierons un plan massif d’isolation thermique des logements. Les copropriétés privées fragilisées et le logement social en seront les priorités, plus particulièrement ceux bâtis entre 1945 et 1975. L’enjeu écologique et économique, notamment pour l’emploi exige une mobilisation de grande ampleur.
Les diagnostics énergétiques seront généralisés. Un dispositif de type «tiers- investisseur» sera créé pour permettre le financement des travaux et stopper l’augmentation des charges.

  • Des outils publics contre la spéculation et pour un logement accessible à tous

Nous remettrons à plat les grands projets d’urbanisme imposés de force (Esplanade, Flaubert, Presqu’île). Nous lutterons contre la spéculation immobilière qui fait flamber les loyers à Grenoble grâce à un nouveau Plan Local d’Urbanisme et de nouveaux outils publics permettant de construire des logements moins chers et pour tous.

  • Lutter contre toutes les pollutions, et engager la révolution des transports

Nous ferons de la santé une priorité en luttant contre toutes les pollutions : atmosphériques, sonores, électromagnétiques… Nous préviendrons les pics de pollution par la gratuité des transports collectifs avant l’atteinte des seuils d’alerte.
Nous poursuivrons le développement des transports en commun : meilleure fréquence le soir, les WE et pendant les vacances, tram-train dans les trois vallées autour de Grenoble, tram E prolongé vers le Sud et tram A vers le Nord et le Sud, bouclage des lignes existantes par une ligne «rocade Sud».
Nous viserons un triplement des déplacements en vélos : sécurisation des trajets et des points noirs, voies express cyclables, créations d’ateliers de réparation dans chaque quartier, stages de « remise en selle », etc.

  • Assurer la sécurité et la tranquillité publique

Nous réorienterons les moyens dévolus à la vidéosurveillance et à l’armement de la police municipale pour développer la présence humaine dans les quartiers avec une politique volontariste de prévention de la délinquance. Nous agirons pour le retour des commissariats de proximité en lien avec la police nationale.

  • Planter 5 000 arbres et embellir la ville

Grenoble, une ville trop minérale ! Un effort conséquent sera mené dans tous les quartiers en matière de propreté urbaine, d’animation et d’aménagement de l’espace public pour une ville conviviale et embellie. Nous développerons les parcs, les jardins et la végétalisation de toute la ville. Nous planterons 5000 arbres d’ici 2020 : des variétés rares, anciennes, locales et des fruitiers. Nous multiplierons les jardins familiaux et partagés dans tous les quartiers.

  • Viser 100% de bio et local dans la restauration collective

Pour une alimentation de qualité, du bio et local pour tous : scolaires, personnes âgées (CCAS), personnel municipal. Nous travaillerons à la création d’une structure de transformation des produits bio ou locaux pour la restauration municipale. Nous soutiendrons l’agriculture périurbaine en aidant le développant les paniers de producteurs (AMAP) et les marchés.

8 thoughts on “Programme de « Grenoble une ville pour tous »

  1. Pingback: État de la campagne des élections municipales à l’attention des nouveaux visiteurs | GreMuni - Grenoble Municipales

  2. Pingback: Comparatif des programmes #1 : la vidéosurveillance | GreMuni - Grenoble Municipales

  3. Pingback: Comparatif des programmes #2 : l’alerte citoyenne | GreMuni - Grenoble Municipales

  4. Pingback: Comparatif des programmes #4 : le transport par câble | GreMuni - Grenoble Municipales

  5. Pingback: Comparatif des programmes #3 : tarifs des transports en commun | GreMuni - Grenoble Municipales

  6. Pingback: Comparatif des programmes #5 : l’Esplanade | GreMuni - Grenoble Municipales

  7. Pingback: Programmes : le comparatif ultime | GreMuni - Grenoble Municipales

  8. douieb

    Toutes ces gratuites que vous proposez seront payées par nos impôts locaux et autres
    donc ceux ci vont augmenter!!
    Vous ne proposez rien en échange de tous ces cadeaux, pourquoi pas un petit travail citoyen
    cela occupera le temps et l’esprit
    Et la construction d’une piscine à Grenoble ouverte toute l’année et couverte!!
    Et les retraités quelle mesure de soutien ??? pourquoi pas aussi la gratuité des transports en commun

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *