Programme de « Aimer Grenoble pour vous »

Attention : ceci est un résumé du programme de la liste. Pour télécharger la version complète (80 pages), merci de cliquer ici.

Une nouvelle étape démocratique

  • Développer le pouvoir d’agir des habitants : généraliser les budgets participatifs et les comités d’usagers, créer une plateforme participative numérique.
  • Organiser une consultation citoyenne sur tout projet municipal à la demande d’1/5e des électeurs, créer un comité local de l’urbanisme et un observatoire des engagements, consulter les Grenoblois sur l’élaboration du budget.
  • Des élus exemplaires : charte éthique sur les conflits d’intérêts, non cumul des mandats.

Priorité à l’emploi et aux solidarités de proximité

  • Grenoble, capitale de l’innovation : diffuser les innovations dans tous les champs d’activité, notamment auprès des PME industrielles et de services, attirer de jeunes entreprises innovantes et accompagner leur développement.
  • Diversifier le soutien au développement économique : logiciels, environnement, énergie, santé, logistique, tourisme, soutien aux PME, économie sociale et solidaire, commerces de proximité et marchés.
  • Aider tous les ménages, par des plateformes d’aide simples et rapides sur le conseil budgétaire, la mobilité, la précarité énergétique ; instaurer une tarification sociale et progressive de l’eau.
  • Accompagner les familles en développant les lieux d’accueil enfant – parent, créer 100 nouvelles places de crèche, accroître l’offre de garde sur les horaires atypiques.
  • Améliorer le maintien à domicile des personnes âgées par un service intégré d’aide à la vie et de soins et l’extension de la Maison des aidants, qui accompagne les aidants familiaux.
  • Promouvoir les solidarités de proximité et intergénérationnelles pour lutter contre l’isolement, créer une université permanente du bénévolat, refonder la Maison des Associations.

Une ambition éducative renouvelée

  • Faire entrer les écoles dans l’ère numérique en dotant, à partir d’une phase d’expérimentation, tous les enfants entrant au CP d’une tablette numérique dotée d’une banque de logiciels éducatifs.
  • Permettre à tous les enfants de pratiquer la musique par des ateliers périscolaires généralisés, initier une concertation pour augmenter l’amplitude horaire le soir jusque 18h30.
  • Lancer la création de 4 nouvelles écoles, poursuivre l’amélioration du patrimoine scolaire, soutenir les « écoles à projet » et adapter les périmètres scolaires.
  • Créer des lieux favorisant la « coéducation » et faire une plus grande place aux parents et aux associations, en labellisant des écoles en tant que « Maisons de l’éducation » travaillant en réseau dans les secteurs.
  • Réduire les inégalités scolaires par le développement de la scolarisation à 2 ans et le déploiement du projet « Parler » en maternelle en prolongement du dispositif « Parler Bambin » en crèches.
  • Développer l’accompagnement de projets portés par les jeunes et renforcer les dispositifs d’insertion.

Pour une ville apaisée, engagée dans la transition énergétique

  • Maintenir une construction maîtrisée de logements abordables, en produisant des logements sociaux de manière équilibrée et en développant l’accession sociale à la propriété.
  • Poursuivre le renouvellement social et urbain de Villeneuve, Châtelet, Mistral et Lys Rouge, engager des études sur les quartiers Abbaye, Jouhaux, Vieux Temple et Abry.
  • Réhabiliter 4 000 logements existants au plan thermique, d’embellissement ou d’accessibilité.
  • Priorité aux modes doux pour se déplacer : marche à pied, développement sécurisé du vélo, extension du tramway, nouvelles « zones 30 », restructuration de la gare.
  • Réduire de 30 % les émissions de gaz à effet de serre, instaurer la gratuité des transports publics lors des pics de pollution, créer de nouveaux espaces naturels (Flaubert, Esplanade, Presqu’île…).
  • Garantir le droit à la sécurité en créant un service de médiation jour et nuit, en augmentant les effectifs de police municipale de 103 à 140 agents, par le déploiement ciblé de la vidéosurveillance.

La Métropole que nous voulons : proximité, efficacité, pacte de stabilité fiscale

  • Impliquer les citoyens dans des Groupes d’Action Métropolitaine (GAM) pour renouveler la démocratie de proximité en associant les communes.
  • Engager l’ensemble des communes et la Métropole sur un pacte de stabilité fiscale avec une règle claire : pas de hausse des taux intercommunaux sans diminution concomitante des taux communaux. Ce pacte ouvrira une réflexion sur la baisse de la fiscalité communale à Grenoble, notamment sur la taxe foncière, en poursuivant le désendettement.
  • Des services publics plus efficaces et des économies d’échelle permettant une politique de cohésion sociale territoriale, qui répartisse mieux les richesses et les solidarités.