Mireille d’Ornano (FN)

dornanoNée le 29 juin 1951 (62 ans) et mère de 5 enfants, Mireille d’Ornano est la candidate désignée par le Front National pour l’élection municipale de 2014, à Grenoble.

Les 59 co-listiers de « Grenoble Bleu Marine » sont connus, vous pouvez les retrouver en cliquant sur ce lien. Le programme est accessible ici.

Après un bref passage au RPR en 1986, elle s’est engagée au Front National. Conseillère municipale de 1989 à 1995 (sous le mandat d’Alain Carignon), Mireille d’Ornano s’est présentée à plus d’une vingtaine de scrutins locaux ces dernières années.

Particularité : à Grenoble, le FN aimerait construire un programme « de proximité », sur la base d’un questionnaire distribué aux habitants. Les adversaires de ce parti déplorent des questions « orientées ».

Son métier, quand elle ne fait pas de politique

Mireille d’Ornano travaille chez MT2I (Médecine du Travail Interentreprises de l’Isère) à Grenoble, où elle est en charge du recouvrement.

Ce qu’elle dit d’elle-même

Gre City Local News (juin 2013) :

Les gens commencent à savoir qui je suis, je ne suis pas une parachutée, je suis grenobloise depuis 30 ans.

Sur Télégrenoble (mars 2013) :

On ne peut pas dire qu’on est au Front National pour avoir des mandats, non. On est là pour ses convictions.

Au Conseil Régional Rhône-Alpes (décembre 2012)

En tant que femme, je ne peux être que favorable à tout engagement visant à rétablir une nécessaire égalité entre les femmes et les hommes…

Ce que ses amis disent d’elle

Anonyme (exprimeo, juin 2012) :

(…) elle se dissocie totalement des professionnels de la politique qui semblent attendre si souvent les « photographes » pour que l’aide soit engagée. Mireille d’Ornano est à l’opposé de ce voyeurisme malheureusement si à la mode dans le milieu politico-médiatique actuel.

(…) elle considère que son intégrité et sa constance morales sont le marqueur le plus objectif et incontesté de la confiance que les citoyens peuvent lui témoigner pour tourner la page de pratiques qui ont beaucoup fragilisé la France ces dernières années.

Elle l’a dit

Télégrenoble (mars 2013) :

L’immigration, bien sûr qu’il en faut de l’immigration. Il y en a toujours eu d’ailleurs.

Pour aller plus loin…

 

6 thoughts on “Mireille d’Ornano (FN)

  1. Pingback: État de la campagne des élections municipales à l’attention des nouveaux visiteurs | GreMuni - Grenoble Municipales

  2. gaudfrin

    Pouvez-vous me donner l’adresse mel où on peut vous envoyer un message concernant l’aérodrome de Grenoble le Versoud.

    Reply
  3. Louis de Rico

    Oh les pieux mensonges ! Jamais parachutée ? Cette Grenobloise (c’est elle qui le dit) est venue se présenter à Manosque (où elle n’avait pas la moindre attache), si ce n’est pas un parachutage ! De là, elle trahit Le Pen en ralliant Bruno Megret puis elle trahit Megret pour rejoindre Le Pen … et conduire une liste aux municipales à Manosque où elle réussit le score favuleux de 10 % après avoir réussi à saborder la fédération locale !!!!
    Grenoblois, gardez-là donc !

    Reply
  4. Roger

    Oui je confirme parachutage à Manosque où elle a fait passer la fédération d’un potentiel de 20% à 5% ( son dernier score aux municipales ). Une catastrophe pour le FN, tout ce qui alimente nos adversaires : une caricature. Son culte de la médiocrité l’amène à s’entourer de toutes les « lumières » que l’on peut avoir dans une fédé. Evidemment ses scores sont souvent inversement proportionnels aux résultats nationaux…

    Reply
  5. Louis de Rico

    Et voila que cette vaillante élue grenobloise se présente sur la liste FN pour la région PACA !!!

    Quelle pantalonade !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *