Programme de « Grenoble Bleu Marine »

Fiscalité

Grenoble a gagné la « Médaille d’or des excès fiscaux » (Figaro-Magazine-11/01/2014)
Les dépenses elles, s’élevaient en 2012 à 2 319 euros par habitant pour la commune auxquelles il faut ajouter 860 € pour la Métro soit une dépense totale de 3 179 € par habitant
Grenoble est donc très mal gérée : la totalité des emprunts effectués en 2014 servira à rembourser le capital dû en 2014 au titre des emprunts déjà souscrits (25 millions d’euros).
Pour redresser les finances de la ville, ce qui passe par une réduction des impôts et des mesures réelles d’économie, nous proposons :

  • La baisse du nombre des adjoints au maire, de 22 à 10.
  • La baisse drastique des frais de bouche, des véhicules de fonction, des frais de mission des élus, du budget communication.
  • La baisse sélective des subventions aux associations qui reçoivent aujourd’hui 20 millions d’euros par an.
  • Des audits réguliers dans chaque service pour distinguer les financements nécessaires et les aides légitimes de ceux qui s’apparentent à du clientélisme.
  • L’utilisation de la « méthode canadienne » en matière budgétaire avec pour objectif 5 à 10% d’économies réparties sur toutes les dépenses générales sans exclusive.
  • La baisse des frais généraux et des frais de fonctionnement.
  • Le non remplacement systématique des départs à la retraite.

Sécurité

Grenoble est devenue une ville dangereuse avec 6 agressions, 8 coups et blessures et 58 vols par jour. Nous devons rendre aux citoyens leur liberté de circuler et de commercer en toute quiétude.
Pour cela nous proposons :

  • L’installation progressive de caméras, objectif 200 pour la ville, coût estimé de 4 millions sur la mandature.
  • L’armement de la police municipale.
  • La création d’une police intercommunale des transports en commun.
  • Le doublement des effectifs policiers municipaux en 3 ans.
  • La mise en place d’une police d’intervention rapide dans les quartiers commerçants.
  • La création de 10 postes d’îlotage dans les quartiers sensibles.
  • L’organisation de réseaux de surveillance et d’alerte collectifs.
  • L’amélioration de l’éclairage public

Logement

La politique de bétonisation conduite par le maire sortant depuis 1995 a atteint ses limites. Le pharaonique projet de l’Esplanade est le symbole de l’échec de la politique de M. Destot qui a toujours bétonné par souci de clientélisme. Les quartiers paupérisés et ghettoïsés sont de traditionnels réservoirs de vote pour la gauche.
Nous ne voulons pas d’une autre Villeneuve à l’Esplanade.
Nous proposons donc :

  • L’attribution des logements sociaux au cours de séances publiques pour en garantir à la fois la transparence et la justice.
  • La création d’un chèque « Premier logement », sorte de crédit d’impôt foncier afin de faciliter l’achat d’un premier logement par les jeunes gens.
  • La baisse de la taxe d’habitation pour toutes les personnes handicapées.

Commerce, Artisanat, TPE, PME

L’artisanat est le premier employeur de France. Avec un taux de chômage de 13% et 1 habitant sur 5 sous le seuil de pauvreté à Grenoble il est urgent de stimuler le commerce et les petites entreprises.
Le renouveau du commerce de proximité permettra de redynamiser le centre ville.
Nous proposons :

  • Des parking-relais au plus près des transports en commun.
  • L’incitation à l’ouverture de nouveaux établissements par la baisse des taxes pour les petits commerces du centre-ville.
  • La mise en avant des PME et TPE locales lors de toute décision d’investissement de la commune.

Transports

Il devient impossible de circuler à Grenoble. Nous sommes la 5ème ville la plus embouteillée de France. Il faut dégager la ville en facilitant son contournement et en fluidifiant la circulation interne.
La municipalité doit être active pour trouver les financements locaux, de la Région et de l’Etat afin de mener à bien ces infrastructures indispensables.
Pour suppléer à cette situation calamiteuse, nous proposons :

  • La communication entre l’A41 et l’A48 doit pouvoir se faire au moyen d’un tunnel sous la Bastille ce qui désengorgera une bonne partie du trafic passant par le centre ville et les quais de l’Isère.
  • La mise à 2×3 voies de l’A480 est indispensable à terme.
  • La réfection de l’échangeur du Rondeau qui allégera considérablement les temps de transport pour tous ceux qui prennent la rocade sud.
  • La voie de chemin de fer du Grésivaudan devra pouvoir être utilisée pour un RER grenoblois entre Rives et Goncelin. C’est en augmentant d’abord l’offre de transport que ceux-ci seront utilisés de préférence à l’automobile.
  • La gratuité dans les transports en commun à toutes les personnes handicapées sans exception.

Environnement

Grenoble est dans le top 10 des villes les plus polluées de France.
Pour lutter contre ce fléau, nous proposons :

  • L’isolation thermique des bâtiments publics.
  • Le nettoyage des rues, des places et des espaces verts.
  • Le développement de parcs à vélo.
  • L’augmentation des pistes cyclables en ville partout où c’est possible.
  • L’augmentation de la capacité de stationnement des vélos dans les immeubles appartenant à la ville.
  • La création d’un badge « Cycliste Responsable » visant à sensibiliser les cyclistes grenoblois aux bonnes règles de conduite et à garantir ainsi la sécurité pour tous.
  • De stopper les impositions dites « environnementales » sur les constructions nouvelles.

Jeunesse

La jeunesse a été quelque peu délaissée par l’équipe Destot, alors que les 0-30 ans représentent la moitié de la population grenobloise. Les 30-44 ans ne représentent plus que 17%. Rien n’a donc été fait pour inciter vraiment les jeunes à vivre et rester à Grenoble. Il faut donc renouer le dialogue avec la jeunesse.
Nous proposons entre autres :

  • L’aménagement d’espaces urbains dédiés aux activités de plein-air (Circuit de trial VTT…).
  • La Mise en place d’aires dédiées aux arts de rue tels que les graphes.

Culture et patrimoine

La notoriété de Grenoble doit passer par son écho culturel traditionnel pour affirmer ainsi son identité historique.
A cet égard nous proposons :

  • La réhabilitation des chefs-d’œuvre de l’architecture dauphinoise.
  • L’entretien et le nettoyage des bâtiments majeurs salis par le temps et la pollution.
  • Des Incitations à la réhabilitation privée du centre-ville au moyen des sociétés civiles immobilières.
  • La création d’un festival national du film historique.
  • La création d’un salon international de l’innovation à Alpexpo en partenariat avec les multiples entreprises de la région présentes dans le domaine des nouvelles technologies.

Démocratie participative

Depuis 1995 la municipalité sortante a montré toutes ses carences en termes de démocratie participative.
L’affaire de l’Esplanade où plus de 10 000 Grenoblois se sont prononcés contre le projet avant qu’il ne soit acté montre à quel point MM DESTOT/SAFAR ne tenaient pas compte de l’avis de Grenoblois.
Nous proposons donc :

  • La mise en place d’un référendum d’initiative locale sur les grands thèmes concernant la vie quotidienne des Grenoblois et rassemblant au moins 10.000 signatures.
  • La mise en place d’un suivi budgétaire public sur les principaux projets.

Éducation

De réforme en réforme, avec des expériences et un endoctrinement qui ont terriblement desservi l’éducation la plus élémentaire de nos enfants, le système éducatif a atteint le comble de l’inefficacité, il est donc grand temps de revenir à plus de sagesse et de rigueur. Nous proposons donc :

  • La refonte totale des choix opérés par la mairie dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.
  • La mise en place d’une aide financière aux étudiants en contrepartie d’un engagement envers la collectivité (exemple le soutien scolaire).